29
Août
2015
0
Nadia Bourgeois auteur

Nadia Bourgeois, auteur

Nadia Bourgeois inaugure une nouvelle rubrique de CulturellementParlant dédiée à l’écriture.

Lectrice avant d’être auteur, Nadia Bourgeois me raconte que toute petite déjà et alors qu’elle « ne savait pas lire », tout en tenant un livre à l’envers, elle en « tournait les pages » avec attention…les dés en étaient jetés !

« Envie de raconter des histoires à ses enfants »

Nadia Bourgeois a raconté moult histoires à ses enfants petits, certainement autant qu’elle a pu aimer les histoires petite !

La Gastronomie

A l’occasion de son anniversaire, Solène a porté un énorme gâteau au chocolat pour toute la classe.
On a dit :
– Chouette ! On adore ça.
Maîtresse a répondu :
– Je vois que vous êtes sensibles à la gastronomie.
Arthur a demandé :
– Maîtresse, c’est quoi la gastronomie ?
– Très bonne question. Est-ce que quelqu’un peut dire à Arthur ce qu’est la gastronomie ?
Jules lève le doigt :
– Oui Jules ?
– La gastronomie, c’est l’étude des astres et de l’univers. C’est très sérieux.
Pour voir les étoiles et les planètes, il faut une très longue-vue.
– Pfff !! Tu dis n’importe quoi ! Répond Amandine.
Toi, tu parles de l’astronomie.
La gastronomie, c’est l’étude des gaz naturels. D’ailleurs, c’est logique ; dans gastronomie, on entend le mot gaz.
– Mais pas du tout ! Rétorque Alexandre.
La gastronomie, c’est une maladie. C’est quand on a mal au ventre et qu’on va souvent aux toilettes. C’est très contagieux, la gastronomie. Je le sais parce que je l’ai attrapé plein de fois.
Maîtresse se met à rire.
– Les enfants, c’est bien joli tout ça mais ce n’est ni l’un ni l’autre.
La gastronomie, c’est l’art de bien manger. On appelle cela l’art culinaire.
– L’art culunaire, c’est quand on a le derrière tout blanc comme la lune ? Interroge Victor.
– Mais non ! Crie Anaïs. Elle a dit annulaire. Tu sais, c’est le doigt qui porte la bague des amoureux.
– Je regrette, l’annuaire, c’est le dictionnaire des téléphones. Dit Matis.
Maîtresse lève alors les yeux au ciel et répond :
– Oh non, ça ne va pas recommencer !
Et si nous goûtions plutôt ce magnifique gâteau au chocolat ?

Nadia BOURGEOIS

Et tout naturellement Nadia Bourgeois s’est mise à écrire des poèmes pour les enfants…des poèmes sur le thème des animaux chers aux tout-petits !

Une rencontre avec Madame Vatskil va lui permettre de participer au Salon du livre d’Audenge, de s’y faire connaître, de faire découvrir ses premiers contes et de côtoyer d’autres passionnés d’écriture, Andrée Combes et Daniel Cointe, qui vont lui proposer à leur tour d’intervenir à Andernos, sur le Bassin d’Arcachon, dans le cadre du Printemps des Poètes.

COULEUR FEMME

Je suis un champ fertile où pousse le soleil
La matrice féconde arrondie des semences de sa descendance.
Je suis vert Amazone, souffle de l’univers,
Fleuve à croupe ondulante qui irrigue les vaisseaux de notre terre mère.
Je suis terre d’Afrique, rouge d’avoir trop saigné,
Qui craque sous le pas fatigué de l’enfant dépouillé.
Terre de Sienne, terre d’ombre brûlée,
Sur tous les territoires où la faim et la soif n’ont pu être apaisées.
Je suis ce sein blanc lourd, tout chargé de promesses,
Tendu à cette main qui le presse de nourrir l’humanité toute entière.
Je suis rose sari, l’indienne au poing levé,
Pour vaincre l’oppresseur et venger l’opprimé.
Je suis bleu capricieux et gris changeant,
Comme un ciel sans nuages qui vire soudain à l’orage.
Je suis ce voile noir au-dessus de vos têtes,
Qui donne la même silhouette aux hommes et aux bêtes,
Pour que justice soit faite.
Je suis jaune d’Asie, bouton de printemps qui bourgeonne à la vie.
Je suis les droits de l’homme et l’envers de la guerre.
Citoyenne du monde,
Que je sois blanche, ou jaune, rouge ou noire,
Qu’importe !
Je suis de toutes les couleurs,
Car je suis couleur femme !

Nadia Bourgeois

Pour le Printemps des Poètes, Nadia Bourgeois va s’essayer aussi à l’écriture et à la mise en scène de saynètes interprétées par le groupe de lecture théâtralisée de l’Université Populaire du Bassin d’Arcachon et du Val de l’Eyre.

Puis vient l’écriture de son premier roman…d’une héroïne qui rêve de théâtre !

« L’écriture comme fil conducteur »

A la faveur de ce premier roman, Nadia Bourgeois va vite éprouver le besoin de s’imprégner de l’univers artistique et de l’écriture particulière du théâtre…univers qui l’attire depuis l’enfance lorsqu’elle dévorait avidement à la télévision « Au théâtre ce soir« …

Sa rencontre avec Françoise Colomès, professeur d’art dramatique au Conservatoire de Bordeaux Jacques Thibaud alors qu’elle était en dernière année comme auditeur libre à  l’Ecole des Beaux-Arts de Bordeaux est déterminante. Elle lui offre la possibilité d’assister à son cours quand elle le peut une année durant !

Quelle coïncidence pour Nadia Bourgeois de retrouver Françoise Colomès l’année suivante démarrant une nouvelle formation…elle sera cette fois-ci son élève dans son cours de scénographie théâtrale ! Ce sera alors l’occasion de développer un nouveau projet d’écriture…une parodie Mecbath de la tragédie Macbeth de William Shakespeare appliquée à l’univers de la mode…

[…] Mecbath pensif : – Lorsqu’elle étend son voile sur nos pauvres raisons, elle maquille nos intentions de telle sorte que le bien et le mal se mélangent. Ne subsiste alors que le gris.
Il tourne le dos à Gigi et s’endort. Immédiatement, il s’agite se tourne et se retourne. Excédée, Gigi quitte le lit en emportant la couette et son oreiller. Elle quitte la scène.

Un nuage de fumée se forme devant le lit. Quand il disparaît, trois drag-queens, lèvres et yeux maquillés en noir, toutes vêtues de tenues marine, noir et gris métal tournent au pied du lit en tenant à bout de bras une boule à facette. Elles s’arrêtent et lâchent la boule.[…]

Nadia Bourgeois me livre alors qu’elle

ne veut pas être sur le devant de la scène mais adore voir les comédiens jouer le texte

…son texte…le ton est donné !

S’en suivront des ateliers d’écriture à l’Académie d’écriture d’Anaël Verdier dans le cadre desquels Nadia Bourgeois va travailler son écriture jusqu’à animer elle-même des cours au sein de l’Académie…

« Entre gravité et burlesque »

L’acte d’écrire est aussi pour Nadia Bourgeois le moyen d’exprimer un message…son message empreint d’une grande sensibilité.

Nadia Bourgeois nous dévoile sa perception du monde oscillant en permanence « entre gravité et burlesque »…à l’instar des sujets qu’elle aborde dans son ouvrage Comment trouver un homme assorti à son sac à main ou de sa pièce de théâtre Bouge ton cube adaptée et mise en scène par Xavier Viton et Nicolas Delas au Théâtre Victoire à Bordeaux qui sera jouée à nouveau cette fin d’année devant le succès rencontré en début d’année !

Nadia Bourgeois auteur de la pièce de théâtre Bouge ton cube

You may also like

Bouge ton cube pièce de théâtre par Nadia Bourgeois
Bouge ton cube, pièce de théâtre d’après l’oeuvre de Nadia Bourgeois

4 Responses

  1. Merci pour cet article Agnès et pour votre gentillesse !
    J’ai passé un très agréable moment en votre compagnie. J’apprécie votre ouverture d’esprit et le ton de vos articles :)

    Je vous souhaite un excellent week-end !

Leave a Reply